La jeunesse qui pousse le Québec à la maturité

Au lieu de dire aux jeunes et à la CLASSE de cesser de jouer le jeu de l’intimidation, on pourrait demander au gouvernement de cesser d’être intimidé par les pouvoirs financiers.

Ils le rendent visible, en révèlent les formes : une grosse machine à sous qui a pris le contrôle de la société, de toutes ses institutions – universités, hôpitaux, partis politiques. Les étudiants ont des idées humanistes, se mobilisent au nom de la prochaine génération. Ils ont une impressionnante vision à long terme. Le gouvernement, lui, ne montre pas de patience. Il regarde les choses à la pièce, pense à la remise de la session ou aux conséquences pour cet été, au mieux à la fin de son mandat. L’éducation envisagée à court terme, c’est franchement terrible. À l’âge qu’ont les étudiants, c’est dur de leur demander d’être plus matures que le gouvernement…

Il faut leur dire qu’ils sont en train de changer le monde. Et qu’on va les aider. Qu’on va leur donner les outils pour changer la société. On ne peut pas s’excuser en disant « oui mais, moi j’ai payé des droits de scolarité, qu’ils les paient eux aussi », ce ne serait qu’un signe d’amertume. C’est vraiment mal vieillir que de ne pas vouloir que les jeunes aient une meilleure vie que nous. Il faut toujours souhaiter que nos enfants nous dépassent.
May 3rd, 2012

John James Charest

Aucun respect pour les étudiants
Aucun respect pour ses adversaires
Aucun respect pour les citoyens
Aucun sens des responsabilités
Aucun plan
Aucun civisme
Aucun projet de société
Aucunement le bien commun à coeur
Aucune fierté
Aucune stature
Aucune originalité
Aucune créativité
Aucun respect des institutions
Aucun respect du débat, de la discussion
Aucun bon sens
Aucune décence

Mettre le feu au poudre, se mesurer à un étudiant et démoniser un adversaire pour se faire du capital politique, pour étirer encore un peu sa sauce corrompue, pour téter et satisfaire encore un peu plus sa base électorale. Le cynisme et le goût du pouvoir élevé en religion, en pensée unique, en fin ultime.

Bravo John.

April 26th, 2012

Parler moins, écouter plus

Il ne suffira pas de trouver de nouveaux mots pour parler de la bonne vieille souveraineté si on veut convaincre les jeunes. Ce n’est pas à un problème de marketing auquel fait face le mouvement souverainiste. Le défi est bien plus fondamental: c’est la nature de notre démarche que nous devons accepter de remettre en question.

Les gens attendent de nous que nous proposions un projet de société stimulant et que nous leur expliquions pourquoi la souveraineté est nécessaire à sa réalisation. Nous avons le devoir de formuler un projet progressiste qui pourra rallier une majorité de citoyens.

Il faut (ré)accepter l’idée que pour la majorité de Québécois la souveraineté est essentiellement un moyen et non une fin en elle-même. Il faut accepter de (re)placer la souveraineté au rang d’outils socio-économiques et élaborer notre discours en s’appuyant sur ce constat. À défaut de nous imposer cette exigence, je crains que nous ne méritions plus la confiance des électeurs.

Il est urgent de formuler clairement un projet ambitieux au coeur duquel se trouvera l’éducation, la culture et l’environnement. Un projet au service duquel les technologies de la communication et les réseaux seront intensivement mis à contribution et pour lequel nous stimulerons le développement de l’esprit entrepreneurial, sous toutes ses formes — parce que c’est nécessaire au bon fonctionnement de l’économie et donc indispensable afin que nous ayons collectivement les moyens de nos ambitions.
Parler moins, écouter plus

June 24th, 2011

The Earth Is Full

You really do have to wonder whether a few years from now we’ll look back at the first decade of the 21st century — when food prices spiked, energy prices soared, world population surged, tornados plowed through cities, floods and droughts set records, populations were displaced and governments were threatened by the confluence of it all — and ask ourselves: What were we thinking? How did we not panic when the evidence was so obvious that we’d crossed some growth/climate/natural resource/population redlines all at once?
The Earth Is Full

June 13th, 2011

Uruguay Offers Universal Free Broadband

Uruguay has announced that all fixed phone lines in the country will include free minimal ADSL service, for the one time price of the modem, $30 USD. The connection, is 256k async dsl with a 1gb per month traffic cap. The awesome thing is there is no monthly fee at all, it’s just part of your phone service!

Uruguay already distributed over 300,000 laptops to all elementary school students in public schools, about %90 of the kids go to public schools. This means Uruguay’s well on it’s way towards having universal internet access in every home for free.
Uruguay Offers Universal Free Broadband

November 29th, 2010

It’s The Others

Almost every day I see it happen, someone overshares for someone else. It’s nothing new but I reiterate; although we have to keep an eye on Facebook, Google and others to make sure they properly offer and handle privacy options, I think the bulk of privacy problems and freakouts will come from people posting words, pictures and videos that breach other people’s privacy.

Technology measures can help but overall, we are at the beginning of society finding ways to deal with this. Social one to one agreements and letting go for many will be the only way to deal with this.

January 28th, 2010

Le modèle québécois, pas si pire finalement

Il y a deux approches lorsqu’on pose un diagnostic sur la situation du Québec. La droite exhibe à tous vents des palmarès économiques où le Québec fait figure de médiocre, de Tiers-Monde de l’Amérique du nord, de trainards paresseux dépendants d’un État obèse. Obnubilés par les chiffres du produit intérieur brut, elle fait toujours l’impasse sur la réalité sociale.

Que le Québec soit la nation nord-américaine avec le niveau le plus faible d’inégalité sociale, que son taux de pauvreté et d’intensité de la pauvreté soit le plus faible sur le continent, que ses villes soient les plus sécuritaires du continent, avec des taux de criminalité parmi les plus bas, tout cela n’a pas d’importance à leurs yeux, alors qu’il s’agit de réalisations considérables…

… Si on répartit, on se rend compte que : 1) les riches sont plus nombreux et plus riches au Canada anglais et aux États-Unis qu’au Québec; 2) les 20% de la population la plus pauvre est mieux nantie (a un meilleur niveau de vie) au Québec qu’ailleurs sur le continent; 3) la classe moyenne Québécoise a grosso modo le même niveau de vie que la classe moyenne anglo-canadienne et américaine.
Détracteurs du modèle québécois au bord de la crise de nerf

January 8th, 2010

Polizei

Something I already knew but that was much reinforced throughout the last two and a half months, especially in Germany; European police are frickin’ scary! Forget the short women we have here and the somewhat relaxed demeanor and uniforms. Over here it’s army like dress and kit, guys usually my size (6’2”) and up with broad shoulders and serious/menacing faces and who come out in numbers pouring out of vans at any sign of the slightest trouble. Don’t fuck with the pOlice.

June 20th, 2009

Le nationalisme d’ouverture

Les Québécois francophones se comportent de plus en plus comme une majorité solide plutôt que comme la minorité fragile du passé. Pour eux, l’anglais n’est pas la langue du colonisateur ou de la «grosse madame de chez Eaton», mais la langue d’une minorité qui a beaucoup contribué à l’édification du Québec.
Le nationalisme d’ouverture

June 17th, 2009