A Couple More Books and a Movie

In trying to post books in smaller batches, these three since the last post and one more movie.

L’annulaire, Yoko Ogawa

Je ne suis pas certain si ce sont les nouvelles japonaises ou les nouvelles japonaises traduites ou les nouvelles japonaise traduites qui sont vendues ici en librairies ou les nouvelles japonaises traduites vendues ici en librairies qui attirent mon attention ou encore la traduction du japonais au français mais il y a toujours une simplicité dans l’écriture et dans l’histoire que j’aime beaucoup. Malgré que l’on puisse trouver plusieurs niveaux en termes psychologique et dans l’imagerie, l’histoire elle même est toute simple; une jeune fille qui travaille dans une “boutique” de spécimens et quelques mois de sa vie. Beau petit livre.

La solitude lumineuse, Pablo Neruda

Un autre très cour livre, dans ce cas-ci c’est que je n’avais pas remarqué la note; “Ce texte est extrait de J’avoue que j’ai vécu”. Un extrait de 80 pages donc, traduit de l’espagnol. Comme Neruda a longtemps été consul du Chili dans différents pays d’orient, c’est un récit de voyage par un poète. Plein de belles descriptions et une vision de l’orient différente des colonisateurs présents à ses côtés. Je vais me trouver l’intégrale.

Bullit with Steve McQueen

An old action flick with a crazy ass car chase in San Francisco pitting a ‘stang and a Charger (thought is was a Barracuda though). Funny how the pace of old movies is often different from recent ones. I liked it, nothing extraordinary but very well made and I loved Bullit’s, calm no nonsense don’t fuck with me attitude. The whole ending is indered by an impossibility but at least now I know where the final scene from Heat was copied from.

1 Reply

Reply section is closed.