Les villages du Plateau, 2

Second billet sur l’histoire des villages du Plateau. Cette fois concernant l’évolution de la Main.

A compter des années 1900, Saint-Louis devient une ville cosmopolite. Juifs, Allemands, Polonais et autres viennent enrichir la communauté de leur savoir et de leur culture. Grâce à ces nouveaux arrivants, le quartier à l’ouest de la rue Saint-Laurent, surnommé l’Annexe, se développe rapidement. Sur l’ancien terrain de l’exposition provinciale—le quadrilatère Mont-Royal, Saint-Joseph, Saint-Urbain et du Parc—s’élèvent des rangées de bâtiments solides, agrémentés de jardins. De nouvelles paroisses naissent: Saint-Georges et St. Michael the Archangel; des temples protestants et des synagogues sont érigées. Rue Saint-Laurent, les immigrants ouvrent boutiques et ateliers de confection. Ils adoptent vite l’anglais, langue des affaires. Cette rue est de plus en plus identifiée comme la frontière ethnique entre le monde anglophone à l’ouest et francophone à l’est.

Premier volet.

2 Replies

Reply section is closed.