Too many… fonts… can’t… … concentrate.

La Presse publiait aujourd’hui son tout nouveau design:7.5/10, réussi mais pourrait faire mieux.

Le problème selon moi; l’utilisation des polices, assez évident pour un journal direz-vous mais c’est vraiment un problème. Ils n’utilisent pas trop de familles (quoique…) mais il y a une trop grande variété de graisses et de grandeurs dans une même page. Allons-y point par point.

  • Nouveau logotype: Neutre, c’est bien et plus moderne mais pas nécessairement mieux que l’ancien.
  • Vitrine en équerre et le logo vers la gauche: Personnellement j’utiliserais cette disposition seulement pour la fin de semaine, je trouve que ca fait moin sérieux et occupe trop d’espace pour l’information transmise.
  • “Tirets verticaux” dans le haut des pages: Très beau, j’aime.
  • Les mêmes tirets au dessus des sections et de certaines colonnes: Dans quelques pages le résultat est beaucoup trop touffu (busy), par exemple sur la première page, on retrouve les tirets en six endroits et 4 grosseurs. Trop de repères différents.
  • Les en-têtes de cahiers en couleurs: Superbe, très contemporain, ca rappelle les nouvelles pub Apple pour le iPod.
  • Qualité du papier, de l’impression, des couleurs: Fantastique, rien à redire. Impressionnant.
  • Polices pour les titres: J’aime bien, c’est dans la “hiérarchie de l’information claire” que ca se gâte. Que la graisse et la grandeur des charactères varient avec l’importance des titres, d’accord mais la variété est trop grande. Par exemple la page A8, Une titre d’une grosseur et en gras, le second titre est plus petit, moins gras et surmonté d’un titre de catégorie tout en majuscule, un peu plus grand et d’une graisse différente. Les trois à proximité les uns des autres. Abus.
  • La page A6 offre deux articles qui semblent être de la même importance et pourtant leurs titres ont une typo différente. Pourquoi? En A14, les titres sont plus grands et sans graisse, j’aime beaucoup mieux cette présentation mais pourquoi est-elle différente des deux exemples précédents?
  • Et maintenant le problème principal, l’italique. Bleh! Une police différente et laide est utilisée pour les titres des chroniques et éditoriaux (voir Foglia en A5) en plus des citations imbriquées dans le texte (page S3, vomit). Horrible. Pourquoi avoir utilisé une police différente? Certainement pour avoir des sérifs vs les sans-sérifs des autres titres mais pourquoi une police si différente et sans aucun lien graphique avec la police principale? J’sais pas. Laid, mais laid.
  • Encore du côté de l’italique, page 1, le titre en bas de page comprend le nom de La Presse on le présente donc en italique, ok. Mais pourquoi diable passer à une graisse différente? Laid.

    En conclusion, visuellement superbe, très bon changement, bienvenue au 21ème siècle. Côté lisibilité cependant il reste du progrès à faire; simplifier la hiérarchie des polices en réduisant la variété et épuré la structure en réduisant le nombre et la variété des lignes de séparation en tirets. J’aimerais bien un peu plus d’espace (white space) mais je ne crois pas que se soit quelque chose à quoi l’on puisse vraiment s’attendre pour un journal.

    Note: Alex m’a battu au punch en parlant du nouveau look avant moi. De bon commentaires de lui et de ses lecteurs.


    Learn more