La mort de mignonne

bq. Un charme prenant émane des histoires de Marie Hélène Poitras. Un premier roman, Soudain le Minotaure (Prix Anne Hébert), avait déjà révélé le talent de cette jeune romancière. Chacune des douze nouvelles de La mort de Mignonne et autres histoires possède un climat particulier que l’auteure campe dès la première phrase dans une langue pure et précise. Ce sont “toutes ces blessures du cœur” que l’écrivaine expose avec force et justesse.