C’est pas virtuel merde

Un excellent post de Sylvain, L’internet c’est réel qui relève un point extrèmement irritant; de qualifier l’internet de virtuel. Le terme virtuel fait du sens quand on compare le “lieu” lui-même, oui un forum de discussion est virtuel parce qu’il n’existe nulle part—quand on compare à un bar qu’on peut toucher—mais ça s’arrête là. Que ce soit blogues, wikis, forums, logiciels sociaux, c’est avec du vrai monde que nous tenons des discussions, les rencontres y sont réelles et les connections peuvent y être aussi profondes que dans le “vrai” monde. Le moyen de communication est plus éthéré, on est pas “dedans”, il n’affecte pas tous nos sens en même temps mais l’espace créé n’en est pas moins vrai.

Certains remmenerons le “oui mais tu sais pas c’est qui, ça peut être un imposteur”. C’est vrai. Et dans un meeting de chambre de commerce, dans un party de bureau, vous en rencontrez pas du monde faux qui se cachent derrière un profil trompeur? Au moins sur internet on peut passer au suivant d’un click de souris, pas besoin d’avoir un “wingman” pour venir nous libérer d’une conversation indésirable.

Sans compter que, comme Sylvain le mentionne, ces questionnements, ces fausses façon de se représenter internet ne font qu’ajouter au retrard, à la déconnection de ceux qui les utilisent. En 99 quand je suis parti pour Montréal deux des collègues que je quittait avaient rencontré leurs blondes sur internet, c’était un peu honteux et ils n’en parlaient pas beaucoup. De nos jours c’est beaucoup plus commun, accepté de façon générale mais chez les “natifs”, vous croyez vraiment que ça fait une différence de se “cruiser” sur Facebook ou de se “cruiser” dans un party en personne? C’est différent mais c’est aussi pareil. Les deux vont ensembles, se croisent et se complètent.

C’est la même chose pour tous les domaines et l’entremêlement va se poursuivre, de continuer cette distinction virtuelle vs réelle c’est de se tirer dans le pied.

Dernière note, c’est aussi le type de language que certains “vulgarisateurs” et consultants utilisent pour simplifier, pour présenter aux gens qui connaissent moins le web, ils vous diront que pour eux non plus ce n’est pas virtuel l’internet mais que c’est comme ça qu’ils doivent expliquer. Ça aussi c’est nuisible, on est pas obligés d’utiliser des termes erronés pour simplifier. Comment bien faire comprendre ce qui se passe, les changements qu’internet emmène en partant les gens sur une fausse piste?